Premier parcours vélo autour de la carrière Francon

C’était un lundi et le soleil brulait nos peaux. Quelque part sur la 8e avenue, nous avions rendez-vous avec François Dewaide, coordonnateur chez Cyclo Nord-Sud. Nous étions tous en selle et munis d’un casque.

Dans cette zone industrielle, le béton a pris la place des arbres et de l’herbe. L’odeur de l’essence caresse nos narines. Nous avions hâte de partir et de découvrir les routes du quartier Saint-Michel. Marie-Noëlle Carré de Vivre Saint-Michel en santé (VSMS) était avec nous comme guide et cycliste. Elle avait planifié un itinéraire et des arrêts historiques en lien avec le territoire.

– Prêts à décoller ?

– Non

Avant, François nous a fait un rappel général sur la signalisation à vélo : bras à droite, bras à gauche, angle mort et toujours faire ses arrêts sans oublier de les signaler en tendant le bras gauche en direction du sol.

– Ready ?

– Go !

photocarrière2

Le parcours vélo en bref

En groupe, nous avons exploré le quartier, traversé le parc nature du Complexe environnemental de Saint-Michel, anciennement appelé carrière Miron et dépotoir[1]. Nous avons longé la carrière Francon en empruntant de petites rues et des parcs. Nous avons sillonné minutieusement Jarry et, au final, nous avons abouti près d’une zone industrielle, côté Pie-IX.

Nos impressions

Monica

La carrière Francon est une immense fissure. Traverser d’une rive à l’autre, cela demande de la patience et du courage. Dans Saint-Michel, les camions et les voitures sont prédominants. En groupe, nous étions forts. Sans crainte, je prenais le temps d’observer les rues, les maisons et les résidents du quartier. Cette activité de vélo m’a permis de prendre conscience de cette immense plaie qui crée une interdiction de communiquer ou de se connaître entre les rives de l’Est, de l’Ouest et du Sud.

Cette activité est un premier pas pour s’approprier les rues comme résident. À travers celle-ci, j’ai constaté qu’il y a trop d’îlots de chaleur. En façade des maisons, il y a des rivières de béton. Cela a comme conséquence d’encourager le vandalisme. Quand c’est gris et plat, on peut sentir le besoin d’apposer de la couleur. De plus, cela ne donne pas envie aux citoyens de sortir explorer leur quartier. Les arbres ont comme mission de créer une barrière de protection, de créer des bulles de fraicheur et de calmer les esprits.

Lyne

En découvrant progressivement les rues du quartier, j’ai commencé à ressentir son énergie de plus en plus. L’énergie de Saint-Michel c’est les enfants qui jouent dans les parcs, c’est les jeunes amateurs de basket-ball et de soccer qui s’organisent des matchs et qui jouent comme si leur vie en dépendait. C’est également le nombre impressionnant de langues différentes parlées par ces habitants : espagnol, portugais, français, anglais, arabe, russe, italien, créole et bien d’autres. Durant cette activité, nous avons eu l’occasion d’en apprendre davantage sur l’histoire de Saint-Michel ainsi que sur celle de la carrière. Merci encore à Marie-Noëlle de Vivre Saint-Michel en Santé pour toutes ces informations!

En bref…

Malgré la chaleur de la journée et les courbatures du lendemain, l’activité a été très enrichissante et intéressante.

photocarrière3

Parcours…

Si vous désirez suivre le parcours des jeunes ambassadeurs cliquez ici

[1] La pierre calcaire était exploitée dans la carrière Miron. Celle-ci est devenue un dépotoir dans les années 1960. Sous le parc du Complexe environnemental reposent donc plus de 40 millions de tonnes de déchets.

lynwmonica

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :